La formation dure 10 mois et comprend 595 heures en institut de formation et 840 heures réparties sur 6 stages. Les élèves sont présents 35 heures par semaine. L’assiduité est obligatoire.

L’arrêté du  16 janvier 2006 modifié[1] relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture fixe les modalités de la formation et son contenu.

Le programme de formation est articulé autour de 8 compétences numérotées de 1 à 8:

  1. accompagner l’enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne et les parents dans leur rôle éducatif
  2. apprécier l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie
  3. réaliser des soins adaptés à l’état clinique de l’enfant
  4. utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation
  5. établir une communication adaptée à la personne et à son entourage
  6. utiliser les techniques d’entretien des locaux et du matériel spécifiques aux établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux
  7. rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins et des activités
  8. organiser son travail au sein d’une équipe pluri professionnelle

 

Chaque compétence doit être validée à la fois en stage et en institut.

Les six stages, de 4 semaines chacun, se déroulent dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales. Ils permettent l’acquisition progressive des compétences. L’élève doit obligatoirement effectuer :

  • un stage en service de maternité
  • un stage en établissement ou service accueillant des enfants malades
  • un stage en structure accueillant des enfants en situation de handicap ou en service de pédopsychiatrie ou en structure d’aide sociale à l’enfance
  • deux stages en structure d’accueil d’enfants de moins de 6 ans

Le stage dans une structure optionnelle est organisé en fonction du projet professionnel de l’élève en accord avec l’équipe pédagogique. Il est effectué en fin de formation et constitue le dernier stage clinique réalisé par l’élève.

 

Les huit compétences peuvent être évaluées sur tous les terrains de stage et donnent lieu à une évaluation chiffrée à l’issu de chacun des six stages. La moyenne à la somme des évaluations de chacune des 8 compétences permet la validation des compétences en stage.

 

Chaque compétence donne lieu à un enseignement théorique et pratique en institut : les modules de formation numérotés de 1 à 8  doivent être validés :

Module 1 : l’accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne
Module 2 : l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie
Module 3 : les soins à l’enfant

Module 4 : ergonomie
Module 5 : relation, communication
Module 6 : hygiène des locaux
Module 7 : transmission des informations
Module 8 : organisation du travail

 

L’obtention du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) est soumise à la validation des  huit compétences en théorie et en stage.

[1] Arrêté du  16 janvier 2006 modifié  relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture – NOR SANP0620362A